• Produits du terroir et artisanat à Tata

    Produits du terroir et artisanat à Tata

    Tata et les oasis

    Vous avez suivi mon périple au coeur de l’anti atlas marocain. Au cours de cet itinéraire je suis allé de surprise en surprise et un endroit qui mérite qu’on s’y attarde c’est bien Tata. Cette ville située à 280 km au sud est d’Agadir est la porte du désert. 

    Tata riad Dar Infiane

    Tata est la capitale d’une région aussi grande que la Belgique, les oasis représentent 70% de son territoire. Ce milieu naturel reste malgré tout extrêmement fragile et même menacé 

    Cette ville promeut un tourisme écologique et solidaire. La population forte d’une identité culturelle défend ses savoir-faire dans de nombreux domaines comme la gastronomie, l’artisanat et les produits du terroir. On trouve tous ces produits dans plusieurs coopératives. 

    A l’origine les oasis désignaient les campements permanents qui sont devenus depuis des vrais villages et villes. Les populations se sont sédentarisées aux abords des oueds là ou les terres peuvent être cultivées et irriguées. Je vous invite à visiter les site de Corinne « Le blog d’une Provinciale » qui vous décrit notamment le système d’irrigation.

    Les températures dépassent couramment les 45° l’été et descendent sous les 10° l’hiver. Ce climat est contraignant mais les habitants se sont accoutumés en  pratiquant une agriculture souvent biologique ou raisonnée fruits d’un mode de vie proche de la nature.

    Pour fertiliser les sols les habitants utilisent le fumier de leurs animaux, moutons et ânes. Les cultures sont diverses et en grande partie réservées à l’autoconsommation dont les dattes, les plantes aromatiques et médicinales.

    Les oueds

    L’agriculture vivrière reste prédominante et est développée dans les lits des oueds, appelés les foum. Dans cette région, la culture est intensive, notamment avec deux ou trois strates de végétation sur la même parcelle. Le palmier-dattier joue un rôle de parasol, puis, en sous-culture, on trouve la strate des arbres fruitiers et enfin la strate herbacée, légumes, fourrage, luzerne.

    Les céréales les plus disponibles dans l’oasis de Tata sont l’orge et le maïs qui représentent plus de 93% des superficies céréalières. Elles sont tout d’abord utilisées pour la consommation humaine sous forme de produits dérivés, pain, farines, semoules.

    La région se prête particulièrement à la phoeniciculture. Qu’est que que c’est que ce nom barbare? Je savais que j’allais vous épater! C’est tout simplement la culture des palmiers dattiers. La production est estimée à plus de 5000 tonnes pour environ 286000 pieds.

    Palmiers et irrigation Tata Maroc

    L’art culinaire

    Parmi les produits du terroir, on peut déguster les laits de chèvre et de chamelle, le dhen, beurre de chèvre fondu préparé avec diverses plantes médicinales,  le miel aux milles fleurs, les légumes séchés. Et bien sûr le thé à la menthe, et également le lamriss qui est un mélange de farine d’orge d’eau et de sucre.

    Le pain à l’orge

    Pain à l'orge de Tata

    La recette 

    Ingrédients

    – 1 kg d’orge moulu

    – 100 g de farine de blé dur

    – 2 cuillères à soupe de levure de boulanger

    – 100 ml d’eau tiède

    – 1 cuillère à café de sel.

     Préparation 

    – Préchauffer le four à 150°.

    – Dissoudre la levure de boulanger dans l’eau tiède et laisser reposer.

    – Dans une grande terrine, mélanger l’orge, le blé dur et le sel.

    – Travailler la pâte quelques instants

       – Ajouter le mélange d’eau et de levure.

    – Pétrir la pâte de nouveau et ajouter de l’eau tiède si nécessaire.

    L’élevage

    Chèvres à Tata Maroc
    Ane à tata Maroc

    Les populations d’origine nomade sont très attachées aux pratiques ancestrales que représente l’élevage en milieu urbain, parmi lesquels les chèvres, et les moutons et l’âne.

    L’artisanat 

    La vannerie

    Vannerie hélicoidale Tata Maroc

    C’est avec la fibre d’un petit palmier d’1 mètre de haut “le doum” que les femmes confectionnent de nombreux ustensiles domestiques tels que des paniers pour presser les olives, des cordes, des chapeaux et des sandales.

    La spécialité des oasis de Tata est la vannerie spiralée qui est reconnue dans tout le royaume. 

    Le tissage

    Tissage artisanal Tata Maroc

    Les costumes traditionnels aux couleurs chatoyantes sont fabriqués selon des textures et trames uniques et des motifs géométriques et floraux.

    Tapis berbère à Tata Maroc

    Le tapis de Foum Zguid, dit « Zguidi », comporte des motifs aux symboliques berbères, aujourd’hui mêlés à des motifs géométriques modernes. Il est fabriqué à partir de la laine de moutons locaux, et teint de teintures naturelles. Le Zguidi peut avoir une ou deux faces. Très connu dans le Royaume, il est aujourd’hui fabriqué au sein de coopératives, parfois encore au sein des foyers de la région.

    La poterie

    Poterie marocaine Tata Maroc

    Plusieurs ateliers proches de Tata peuvent être visités.

    La bijouterie

    Tata est connue pour sa bijouterie en argent qui est souvent vendue dans les souks.

    Au Maroc la ville de Tata

    Avez vous été séduits par cette région du Maroc? Je vous invite à vous y rendre pour vos prochaines vacances.

    6 Commentaires

    1. 22 octobre 2019 / 7 h 39 min

      En lisant ce billet je n’ai qu’une envie : y retourner !

      • Maurice
        Auteur
        22 octobre 2019 / 15 h 11 min

        Moi aussi et quand je vois le temps qu’il fait ici je regrette les 38/40°!

    2. 22 octobre 2019 / 18 h 09 min

      Merci pour ce bel article qui complète celui de Corinne sur cette région aux mille secrets. Les photos sont superbes bravo. Nous avons eu le plaisir de déguster un excellent plat marocain pour prolonger votre voyage. La grisaille ambiante donne envie d’évasion et ces artisans possèdent des talents qui se perpétuent depuis des millénaires.

      • Maurice
        Auteur
        25 octobre 2019 / 8 h 47 min

        Un pays étonnant, riche d’un patrimoine géologique, archéologique et culturel.

    3. Catherinesentimots
      24 octobre 2019 / 11 h 43 min

      Agréable vos impressions en duo, comme si on y était !

      • Maurice
        Auteur
        25 octobre 2019 / 8 h 40 min

        Merci Catherine. C’était tellement dépaysant que nous en gardons un très bon souvenir!

    Vos commentaires sont un plaisir !

    %d blogueurs aiment cette page :

    Vous recherchiez quelque chose?